Les bienfaits du calendula

Dernière mise à jour : 6 sept.

Les bienfaits du calendula




Le souci (calendula) est une plante annuelle de 30 à 50 cm de hauteur qui nous provient du bassin méditerranéen. On la cultive très fréquemment comme ornementale dans les jardins. Cette espèce végétale possède une tige dressée qui porte des feuilles vertes épaisses et de grandes capitules jaune-orangé très lumineux. Tout cela forme une belle fleur lumineuse et solaire.



Son histoire


Jadis, le calendula connaissait un succès auprès de la médecine populaire. En interne, en cataplasme, sous forme d’onguent, il était utilisé pour divers maux. Par exemple, les inflammations de la peau, mais aussi pour calmer l’hystérie ou diverses maladies nerveuses. Les fleurs de soucis rentraient couramment dans les mélanges pour favoriser le nettoyage des toxines du corps. En effet, sudorifique, on lui conférait des vertus dépuratives.


Aujourd’hui, la fleur de calendula est plus connue pour son macérât huileux afin d’apaiser les peaux les plus délicates et sensibles.



Ses principaux constituants


  • Flavonoïdes (quercétine, lupéol…) puissants antioxydants


  • Une vingtaine de caroténoïdes dont le lycopène, le beta carotène, lutéine…


  • Esters triterpéniques (esters de faradiol) : action anti-inflammatoire, décongestionnante, anti-œdémateuse et cicatrisante.



Ses propriétés thérapeutiques


  • Grâce aux terpènes et les flavonoïdes, le calendula est anti-inflammatoire.

  • A l’heure actuelle, en interne c’est pour ses propriétés emménagogues qu’il sera utilisé. En effet, il stimule l’apparition des règles et les rendent moins douloureuses. Surtout en cas de période de stress ou de dépression, l’usage thérapeutique des fleurs de soucis est conseillé.

  • Il soutient également les fonctions du foie et de la vésicule biliaire. En effet, il participe au bon fonctionnement des traitements des déchets pour l’organisme.



Pour la peau


Le macérât huileux de calendula est reconnu pour être le plus doux et le plus anti-inflammatoire qu’il soit. On le recommande habituellement dès que la peau est meurtrie par une irritation, une brûlure légère ou une rougeur.


Pour les nourrissons, cette huile se révèle très utile au quotidien pour après le change ou lors de la toilette.



Bain cocooning


C’est un soin recommandé afin d’apporter une douceur supplémentaire au produit lavant pour tout petit. Ajoutez un peu de macérât huileux de calendula dans votre gel lavant lorsque vous nettoyez les enfants. Même la peau des adultes en raffolera.



Piqûres, brûlures


Appliquez quelques gouttes sur une rougeur, brûlure légère (coup de soleil et même une piqûre d’insecte jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.


Massage tendresse


La texture de cette huile permet de procéder à un massage doux et enveloppant tout en laissant respirer la peau. Par conséquent, le soir avant de se coucher, elle est idéale pour masser les bébés ou soi-même.



Irritation ou inflammation de la peau


Érythème fessier, rougeurs diffuses, eczéma, par son côté anti-irritation, cette huile est plus qu’utile dans les cas d’inconfort. Appliquez pure sur la zone à traiter jusqu’à ce que les symptômes disparaissent.




Fiche d’identité du macérât huileux de calendula


Fabrication : macération des fleurs de soucis dans une huile stable ( huile d’olive, tournesol, sésame). Le temps de macération est de 1 à 1 mois et demi. Ensuite il faut la filtrer. Dès lors les jolies fleurs de calendula ont libéré une huile orangée remplie de vitamines et de phytostérols qui rendent cet extrait apaisant et anti-inflammatoire.


Oxydation : relativement sensible à l’oxydation, il est recommandé d’ajouter un peu de vitamine E ou de la consommer dans le respect de la date de péremption. Si elle est faite maison elle se conserve en général 6 à 7 mois.



Macération maison recette



Ingrédients : Huile d’olive, sésame ou tournesol + fleurs de souci séchées

En général il faut 300 gr de fleurs pour 1 litre d’huile mais la règle n’est pas fixée. Le plus important lorsque vous réalisez une macération est que l’huile doit recouvrir les plantes. Il se peut qu’au bout de 48h il y ait moins d’huile, dès lors il faudra en rajouter un peu.



Mode de préparation


  • Placez les plantes dans un bocal en verre préalablement désinfecté. Remplir de moitié de plantes séchées.

  • Recouvrir les plantes d’huile. Tassez les plantes entre les ajouts de l’huile.

  • Fermez le bocal.

  • Placez le bocal dans un endroit tamisé. Il est aussi possible de laisser poser quelques heures à la lumière du jour afin de profiter d’une douce chaleur à ce moment. Si vous voulez l’exposer au soleil pour un effet solaire, je vous propose de mettre un sac un papier kraft afin de ne pas exposer directement aux rayons du soleil. Cela peut altérer les principes actifs de votre macérât.

  • Laissez macérer pendant 4 à 6 semaines.

  • Remuez le mélange tous les deux 2, 3 jours.

  • Filtrer (étamine, ou linge assez fin) Placez l’étamine ou le linge sur le bocal, ensuite retournez-le de sorte à ce que l’huile coule dans un saladier ou un bol. Pressez à plusieurs reprises l’étamine au-dessus du saladier pour extraire toute l’huile dans les plantes.

  • À l’aide d'un entonnoir versez l’huile obtenue dans un flacon parfaitement propre ambré ou bleuté si possible en verre.

  • Pour finir ajoutez un peu de vitamine E. 8 gouttes pour un 100 ml. Cet extrait se conserve 6 à 7 mois





Baume apaisant et anti inflammatoire au karité et huile de calendula





- Faire fondre au bain-marie 4 grosses cuillères à soupe de karité. Lorsque le beurre est devenu liquide et sans grumeaux, il faut retirer du feu.

- Ajoutez une grosse cuillère à soupe de macérât huileux de calendula dans le beurre de karité fondu et mélangez à l’aide d'une spatule de sorte que cela soit bien homogène.

- Vous pouvez ajouter une dizaine de gouttes d’huiles essentielles de votre choix (ciste, lavande, ou la myrrhe) toujours hors du feu. Ces huiles essentielles sont réputées pour accélérer la régénération cutanée. Lisez s'il vous plaît les contres indications des huiles essentielles ! Prenez-en l’habitude.

- Versez les huiles dans un pot en verre ou en plastique bien désinfecté et laissez reposer 24 heures au frigo pour que le baume se fige. Il se conservera 6 à 7 mois à l’abri de la chaleur et de la lumière. Il peut se conserver hors du frigo également.


Consignes d’hygiène :


Il faut absolument préserver le produit des contaminations extérieures. Mains sales, l’eau de la salle de bains etc. Veillez à utiliser le baume avec des mains propres et secs.



Ce baume et le macérât maison peuvent être utilisés par toute la famille pour nourrir intensément la peau. Ces produits de soins peuvent aussi être de vraies solutions pour apaiser les peaux d'une exposition au soleil ou d'une inflammation de la peau (brulure, eczéma, irritation…)



Le macérât huileux de calendula à tout bon


Vous l’aurez compris, le calendula fait partie des plantes médicinales aux vertus salvatrices. Il se déclinera sous forme de tisanes ou dans vos cosmétiques maison. Grâce à ses pétales gorgés de soleil, le macérât huileux de calendula apportera douceur et illuminera toutes vos créations maison.


Où l'acheter ?

Les fleurs de calendula et le macérât huileux se procurent dans des herboristeries. Sur la boutique en ligne Slow cosmétique vous les trouverez également.


Macérât huileux


Bonne découverte les piments!


Rachel Dipinto.




Suivez-moi sur les réseaux sociaux Facebook ou Instagram



Découvrez mes soins du visage au naturel dans mon espace bien-être.












91 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout